Mésange bleue

Cyanistes caeruleus


Petit passereau à calotte et ailes bleues, cette mésange au ventre jaune et à la face blanche est un de nos oiseaux les plus communs. On la rencontre en général dans les bois de toute l’Europe, mais elle se rapproche volontiers de l’Homme et peut venir dans les parcs et aux mangeoires, bien qu’elle soit plus farouche que sa cousine la Mésange charbonnière.


Son régime s’adapte aux saisons : elle peut se nourrir d’insectes et d’araignées, de fruits et de graines, et même de sève. C’est un bon auxiliaire au jardin surtout au printemps, car les jeunes ayant besoin de grandir vite, les parents les nourrissent de larves d’insectes et de chenilles.




Elle est acrobatique et s’accroche souvent la tête à l’envers pour chercher à manger. Les mâles chantent dès les premières belles journées de janvier, et les nids sont construits dès la mi-mars. Les œufs éclosent dans la première moitié d’avril. Les adultes étant très fidèles à leur lieu de reproduction, si vous avez un nichoir occupé par des Mésanges bleues chez vous, il sera très certainement occupé l’année suivante !


Les mâles comme les femelles peuvent chanter pour marquer leur territoire, d’un long trille cristallin grave précédé de deux sons courts et aigus.


Depuis la fin des années 80, l’espèce est en lente mais constante progression à l’échelle nationale.